La vénus à la fourrure – Polanski

Seul dans un théâtre parisien après une journée passée à auditionner des comédiennes pour la pièce qu’il s’apprête à mettre en scène, Thomas se lamente au téléphone sur la piètre performance des candidates. Pas une n’a l’envergure requise pour tenir le rôle principal et il se prépare à partir lorsque Vanda surgit, véritable tourbillon d’énergie aussi débridée que délurée. Vanda incarne tout ce que Thomas déteste. Elle est vulgaire, écervelée, et ne reculerait devant rien pour obtenir le rôle. Mais un peu contraint et forcé, Thomas la laisse tenter sa chance et c’est avec stupéfaction qu’il voit Vanda se métamorphoser. Non seulement elle s’est procuré des accessoires et des costumes, mais elle comprend parfaitement le personnage (dont elle porte par ailleurs le prénom) et connaît toutes les répliques par cœur. Alors que l’« audition » se prolonge et redouble d’intensité, l’attraction de Thomas se mue en obsession…

Je ne l’avais pas encore vu, c’est chose faite et j’adore, à revoir encore, Roman Polanski est mon metteur en scène préféré sans conteste !

cinema-venus-fourrure 20541851_20130930175039697

 

2 commentaires à “La vénus à la fourrure – Polanski”


  1. 0 hyeronimus 23 fév 2015 à 11:20

    pur hasard vu hier lol !

    excellent. non seulement j’adore roman polanski, mais j’adore aussi mathieu amalric et emmanuelle seigner lol (qui est de plus en plus belle hi hi) qui font tous les deux un numéro d’acteurs de haute volée. je suis d’accord avec wanda le roman de sacher masoch est sexiste hi hi

    Répondre

  2. 1 athisha 23 fév 2015 à 18:12

    Amalric il ressemble à Polanski je trouve, j’adore… les dialogues « genre… tu vois… démente… trop les boules.. etc… » c’est « trop ça » et bien sûr c’est du « Polanski » donc c’est fin, intelligent, complexe dans les rapports humains, mais ça m’est très familier en fait !

    Répondre

Laisser un commentaire


Tout oublier. Ouvrir la fenêtre. Vider la chambre. Elle est traversée par le vent. On ne voit que le vide, on cherche dans tous les coins et l'on ne se trouve pas. F KafKa

Auteur:

athisha

Mon nouveau Forum

http://athisha.forumactif.net/
  • Album : Mapplethorpe - Photographe
    <b>robertmapplethorpe.jpg</b> <br />

J’adore !

J’adore !

«On n'est peut-être pas fait pour un seul moi.» «On n'est pas seul dans sa peau.» «La jeunesse, c'est quand on ne sait pas ce qui va arriver.» «Je cherche un être à envahir.» On veut trop être quelqu'un.» «Il cherche la jeunesse à mesure qu'il vieillit. Il l'espérait. Il l'attend encore. Mais il va bientôt mourir.» Henri Michaux

Les oiseaux noirs !

Les oiseaux noirs !

La Musique

La Musique

Les anges déchus

Les anges déchus

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Kate Bush

Kate Bush

Les chats

Les chats

février 2015
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

A cup of tea

A cup of tea

Lire et rêver !

Lire et rêver !

l’Art et le cinéma

l’Art et le cinéma

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


BAB BERRED |
dylan0000 |
Plug-in or not plug-in |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ché wam..
| Laurent Krauland
| Bloguetrotteur