Un ange à ma table – Jane Campion

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

5 commentaires à “Un ange à ma table – Jane Campion”


  1. 0 hyeronimus 15 mai 2014 à 16:09

    immense film de jane campion. de toutes façons j’adore tous ces films cette réalisatrice est un génie ! hier soir petit moment de grâce lors de la cérémonie d’ouverture lorsque michael nyman en personne a joué le theme de la leçon de piano. chair de poulet.
    l’histoire de janet frame est remarquable et très représentatif de la condition féminine même dans nos sociétés occidentales (elle était néo zélandaise). je ne l’ai pas lu mais je sais qu’elle est un peu l’equivalent de sylvia plath.

    Dernière publication sur L'art n'est pas un mensonge : David Bowie - The Next Day

    Répondre

  2. 1 athisha 16 mai 2014 à 15:13

    oui, et j’aime Sylvia Plath, j’ai tout de suite pensé à elle d’ailleurs en visionnant le film, pourtant je ne sais pas si elles ont bcp de choses en commun. J’ai aussi pensé à Séraphine Louis, Unica zurn toutes ses artistes que j’aime !

    Répondre

  3. 2 hyeronimus 16 mai 2014 à 17:40

    oui tu as raison elles ont pas vraiment la même histoire mais elles sont toutes les deux des symboles du combat des femmes. je pense que c’est en ça qu’on etablit un rapport entre elles??..

    Dernière publication sur L'art n'est pas un mensonge : David Bowie - The Next Day

    Répondre

  4. 3 athisha 16 mai 2014 à 17:57

    S Plath et J Frame étaient toutes les 2 précoces en écriture, écrivant de la poésie très tôt, douée pour l’écriture poétique, mais S Plath était malade, bipolaire, elle avait une famille, un mari des enfants. J Frame ne souffrait pas de maladie mentale, après la mort de sa pemière soeur je pense qu’elle a fait une dépression, elle était comme perdue sans elle, elle était très timide,maladivement, préférant la solitude, elle a eu une relation avec un américain, mais brève, donc pas de famille, pas d’enfants à elle, elle était très lièe à ses soeurs par contre, surtout aux 2 qui mourront à 10 ans d’intervalles noyées, ce qui les lie c’est leur talent artistique, J Frame n’a pas souffert de différenciation avec les hommes, pour moi elle n’est pas un symbole du combat des femmes, juste quelqu’un d’un peu à part, de différent. S Plath par contre s’est bcp occupée de son mari, s’oubliant, mais elle était intégrée dans un système « normal » de vie sociale pas J Frame. Je pense que S Plath oui est plus un symbole de la lutte féminine. Et surtout elles n’étaient pas du tout du même milieu sociale.

    Répondre

  5. 4 hyeronimus 17 juin 2014 à 10:21

    janet frame n’était pas folle mais on l’a fait passer pour schizophrène.

    Répondre

Répondre à hyeronimus Annuler la réponse.


Tout oublier. Ouvrir la fenêtre. Vider la chambre. Elle est traversée par le vent. On ne voit que le vide, on cherche dans tous les coins et l'on ne se trouve pas. F KafKa

Auteur:

athisha

Mon nouveau Forum

http://athisha.forumactif.net/
  • Album : Mapplethorpe - Photographe
    <b>robertmapplethorpe.jpg</b> <br />

J’adore !

J’adore !

«On n'est peut-être pas fait pour un seul moi.» «On n'est pas seul dans sa peau.» «La jeunesse, c'est quand on ne sait pas ce qui va arriver.» «Je cherche un être à envahir.» On veut trop être quelqu'un.» «Il cherche la jeunesse à mesure qu'il vieillit. Il l'espérait. Il l'attend encore. Mais il va bientôt mourir.» Henri Michaux

Les oiseaux noirs !

Les oiseaux noirs !

La Musique

La Musique

Les anges déchus

Les anges déchus

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Kate Bush

Kate Bush

Les chats

Les chats

mai 2014
L Ma Me J V S D
« avr   juin »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A cup of tea

A cup of tea

Lire et rêver !

Lire et rêver !

l’Art et le cinéma

l’Art et le cinéma

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


BAB BERRED |
dylan0000 |
Plug-in or not plug-in |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ché wam..
| Laurent Krauland
| Bloguetrotteur