Clarice Lispector – La passion selon GH – Extraits

… Je cherche, je ne cesse de chercher, d’essayer de comprendre. J’essaie de donner ce que j’ai vécu et je ne sais pas à qui, mais ce que j’ai vécu, je ne veux pas le garder pour moi. Je ne sais qu’en faire, j’ai peur de cette désorganisation profonde. je me méfie de ce qui m’est arrivé. Il m’est arrivé une chose que peut-être, faute de savoir comment la vivre, j’ai vécu comme étant une autre ? Si j’arrivais à appeler tout cela désorganisation, j’aurais la sécurité nécessaire pour m’aventurer, parce que je saurais ensuite où revenir : à l’organisation primitive. et je préfère appeler tout cela désorganisation parce que je ne veux ni reconnaître ce que j’ai vécu ni m’y reconnaître – cette reconnaissance entraînerait pour moi la perte du monde tel que je l’avais et je sais que je ne suis pas douée pour un autre.[...] J’ai perdu une chose qui était essentielle pour moi et qui désormais, ne l’est plus. Elle ne m’est plus nécessaire, tout comme si j’avais perdu une troisième jambe qui jusqu’alors me rendait la marche impossible mais faisait de moi un socle stable. J’ai perdu cette troisième jambe. et je suis redevenue ce que je n’avais jamais été. J’ai retrouvé ce que je n’avais jamais eu : rien que deux jambes; je sais que c’est avec deux jambes seulement que je peux marcher. Mais l’absence de cette troisième jambe inutile me manque et m’effraie, c’est cette jambe-là qui faisait de moi une chose sur laquelle je pouvais compter sans même avoir besoin de m’en inquiéter. Je suis désorganisée parce que j’ai perdu ce dont je n’avais pas besoin ?  Dans cette lâcheté que je me découvre – la lâcheté est ce qui m’est arrivé de plus nouveau, c’est ma plus grande aventure, ma lâcheté est un espace si vaste que seul un grand courage me permet de l’accepter…

0 commentaire à “Clarice Lispector – La passion selon GH – Extraits”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Tout oublier. Ouvrir la fenêtre. Vider la chambre. Elle est traversée par le vent. On ne voit que le vide, on cherche dans tous les coins et l'on ne se trouve pas. F KafKa

Auteur:

athisha

Mon nouveau Forum

http://athisha.forumactif.net/
  • Album : Mapplethorpe - Photographe
    <b>robertmapplethorpe.jpg</b> <br />

J’adore !

J’adore !

«On n'est peut-être pas fait pour un seul moi.» «On n'est pas seul dans sa peau.» «La jeunesse, c'est quand on ne sait pas ce qui va arriver.» «Je cherche un être à envahir.» On veut trop être quelqu'un.» «Il cherche la jeunesse à mesure qu'il vieillit. Il l'espérait. Il l'attend encore. Mais il va bientôt mourir.» Henri Michaux

Les oiseaux noirs !

Les oiseaux noirs !

La Musique

La Musique

Les anges déchus

Les anges déchus

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Kate Bush

Kate Bush

Les chats

Les chats

avril 2012
L Ma Me J V S D
« mar   mai »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A cup of tea

A cup of tea

Lire et rêver !

Lire et rêver !

l’Art et le cinéma

l’Art et le cinéma

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


BAB BERRED |
dylan0000 |
Plug-in or not plug-in |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ché wam..
| Laurent Krauland
| Bloguetrotteur