• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

Archives pour novembre 2009

Catherine Ringer – l’Ami Ennemi

Image de prévisualisation YouTube

Je l’Aime tout simplement !

 Catherine Ringer - l'Ami Ennemi dans Musique 135912-catherine-ringer-et-fred-chichin-156x133-1

Eric Fortune – Peintre

Eric Fortune - Peintre dans Peinture Languish72

Autoportrait de l’auteur en coureur de fond – Haruki Murakami

Présentation de l’éditeur

Journal, essai autobiographique, éloge de la course à pied, au fil de confidences inédites, Haruki Murakami se dévoile et nous livre une méditation lumineuse sur ce bipède en quête de vérité qu’est l’homme… En avril 1978, Murakami décide de vendre son club de jazz pour écrire un roman. Assis à sa table, il fume soixante cigarettes par jour et commence à prendre du poids. S’impose alors la nécessité d’une discipline et de la pratique intensive de la course à pied. Ténacité, capacité de concentration et talent : telles sont les qualités requises d’un romancier. La course à pied lui permet de cultiver sa patience, sa persévérance. Courir devient une métaphore de son travail d’écrivain. Courir est aussi un moyen de mieux se connaître, de découvrir sa véritable nature. On se met à l’épreuve de la douleur, on surmonte la souffrance. Corps et esprit sont intrinsèquement liés. Murakami court. Dix kilomètres par jour, six jours par semaine, un marathon par an. Il court en écoutant du rock, pour faire le vide, sans penser à la ligne d’arrivée. Comme la vie, la course ne tire pas son sens de la fin inéluctable qui lui est fixée…

Autoportrait de l'auteur en coureur de fond - Haruki Murakami dans Haruki Murakami haruki_murakami_he_wanna_talk

autoportrait-de-l-auteur-en-coureur-de-fond,M21179 dans Haruki Murakami

Incontournable, déjà commandé, même si apparemment le sujet n’est pas ma « tasse de thé », il en est et en sera toujours ainsi de mes auteurs préférés, impossible de résister ! Lol !

Une vie comme un film tragique…

Qui se souvient de Gigi Gaston  très belle  »pop star » des années 60, pas moi en tout cas  ! 

Jean Luc Godard  avait fait le clip de l’une de ses chansons, « Je suis perdue ». La vie de cette artiste ressemble à un mauvais scénario de film tragique. Il y a d’abord le décès de son ami, dans un accident de voiture le soir de son premier concert, et puis  son mariage avec un acteur  italien, ils auront un enfant. Puis la tragédie encore, Gigi abat  son mari dans la rue ne supportant plus ses infidélités. Elle sera acquittée de ce crime passionnel en 1972, et puis sa disparition mystérieuse qui  laisse planer le mystère.

Une vie comme un film tragique...  dans Musique Gosfield006207_LG

Poursuivre la lecture ‘Une vie comme un film tragique…’

Toute chose énoncée veut aussi dire son contraire et autre chose. Jim Morrison

Les journées ne sont pas le reflet du temps mais de nos sentiments. (dans le film Lola, une femme allemande de Fassbinder)

Nous avons pris la mer, le vent et les images…

Image de prévisualisation YouTube

… qui restent, comme des preuves de ces moments là…

Anne Philipe – les résonances de l’amour

Quand Julien était mort, le pin parasol resplendissait de puissance. Elle avait haï son insolence et sa beauté, elle aurait voulu l’empoigner à bras-le-corps et lui ordonner de ne pas être indifférent à l’absence de celui qui venait de mourir. Mais qu’importe à un arbre que deux voix ne viennent plus dialoguer soir et matin à son ombre, que deux mains au lieu de quatre ramassent les pommes de pin qu’il laisse tomber et qu’il n’y ait plus qu’un seul regard pour l’admirer. [...] Depuis qu’il est mort, certains soirs, l’arbre devient, pour Louise, Julien ; elle le fuit ou reste à le contempler, prise du désir de l’enserrer dans ses bras et de le respirer longtemps. Elle l’envie d’être à la fois mort et présent, libre dans l’espace, éclairé par la lumière, léché par le phare, arrosé par la pluie, secoué par le vent. Il tombera en poussière, ne connaîtra jamais le cercueil de plomb et l’ensevelissement.

Poursuivre la lecture ‘Anne Philipe – les résonances de l’amour’

Georges Perros, Anne et Gérard Philipe, correspondance.

Voici racontée, à travers 125 lettres inédites, l’amitié entre Georges Perros et Gérard Philipe et puis, après la mort du grand comédien, entre Anne Philipe et Georges Perros.

Georges Perros, Anne et Gérard Philipe, correspondance. dans Littérature perros_0

 

 Sur la tombe de Gérard Philipe, Georges Perros avait dit «Ce sera moins dur de mourir, maintenant, pour ceux qui t’ont aimé. Moins bête. Il y aura un rendez-vous à ne pas manquer, que nous ne manquerons pas.»

Anne Philipe à Georges Perros
« 23 novembre 1960
Mon cher Georges,
Je pense à vous souvent. Les jours me paraissent longs et courts à la fois. C’est dommage que vous ne soyez pas là. J’en ai par dessus la tête des journaux, des photographes qui me guettent au coin de la rue. J’ai beau me dire que tout cela n’a aucune importance et le penser, ce sont comme des piqûres de moustiques≈: énervantes.
Quelle horrible chose que cette curiosité où n’entre ni intérêt véritable ni affection.
Les enfants sont beaux, heureux, passionnants à voir vivre. L’un et l’autre ont souvent tout à coup des éclairs fulgurants de ressemblance avec Gérard et puis cela passe. On voudrait les saisir, les garder.
Je ne sais plus, souvent, où j’en suis avec le temps, ce qu’était ma vie il y a 15 ou 18 mois me paraît faire partie d’un autre monde qui a existé il y a longtemps, longtemps, ou au contraire tout est si proche que c’en est étouffant.
Travaillez-vous bien? Etes-vous bien? Et votre santé?
Avoir de vos nouvelles me ferait plaisir.
Je vous embrasse
Anne »

http://bibliobs.nouvelobs.com/files/Sylvie%20Prioul/perros_0.jpg

 

 

12345...9

Tout oublier. Ouvrir la fenêtre. Vider la chambre. Elle est traversée par le vent. On ne voit que le vide, on cherche dans tous les coins et l'on ne se trouve pas. F KafKa

Auteur:

athisha

Mon nouveau Forum

http://athisha.forumactif.net/
  • Album : Mapplethorpe - Photographe
    <b>robertmapplethorpe.jpg</b> <br />

J’adore !

J’adore !

«On n'est peut-être pas fait pour un seul moi.» «On n'est pas seul dans sa peau.» «La jeunesse, c'est quand on ne sait pas ce qui va arriver.» «Je cherche un être à envahir.» On veut trop être quelqu'un.» «Il cherche la jeunesse à mesure qu'il vieillit. Il l'espérait. Il l'attend encore. Mais il va bientôt mourir.» Henri Michaux

Les oiseaux noirs !

Les oiseaux noirs !

La Musique

La Musique

Les anges déchus

Les anges déchus

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Kate Bush

Kate Bush

Les chats

Les chats

novembre 2009
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A cup of tea

A cup of tea

Lire et rêver !

Lire et rêver !

l’Art et le cinéma

l’Art et le cinéma

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


BAB BERRED |
dylan0000 |
Plug-in or not plug-in |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ché wam..
| Laurent Krauland
| Bloguetrotteur