• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 24 mars 2009

Archives pour 24 mars, 2009

Tristan Egolf – Belle et triste histoire

Tristan Egolf - Belle et triste histoire dans Littérature bP4YKyXTjk3ib8ihJk5cv2Lho1_400

Acteur et écrivain, Tristan Egolf publie Le Seigneur des porcheries en 1998, un premier roman qui le fait connaître du grand public. Son manuscrit a pourtant été refusé par plus de soixante-dix maisons d’éditions américaines. Pour gagner de l’argent, il fait du théâtre, de la peinture et s’installe à Paris où il joue de la guitare sur le pont des Arts. Il est repéré par la fille de Patrick Modiano. Celle-ci l’héberge et présente son roman aux éditions Gallimard, qui le signent. En 2002 il écrit un deuxième roman Jupons et violons, un autre, Kornwolf, reste inédit en français (est édité en français aujourd’hui !). La critique le compare à John Steinbeck et William Faulkner. Activiste politique, l’écrivain affiche au grand jour ses convictions. En juillet 2004, il est arrêté par la police en Pennsylvanie. Lors d’une visite du président George W. Bush, il forme, avec d’autres hommes en string, une pyramide humaine pour dénoncer les tortures dans la prison d’Abou Ghraïb en Irak. Tristan Egolf, que l’on disait dépressif, se suicide à l’âge de trente-trois ans, au moyen d’une arme à feu. (Wikipédia)

Poursuivre la lecture ‘Tristan Egolf – Belle et triste histoire’

Tristan Egolf – Le Seigneur des porcheries

Lord of the Barnyard, dont traduction littéral est   »Le Seigneur de la Basse-Cour »,   les éditions Gallimard auraient dû gardé le titre tel quel.

C’est à Baker, petite ville  américaine où se situe le récit.   John, le héros de l’histoire,  trouve un refuge en s’occupant de sa basse cour, c’est un solitaire, il n’aime pas la société des autres humains. Cette basse-cour est  sa seule raison de vivre, sa  fierté, qui compense les échecs relationnels de sa vie. Mais  en quelques heures, tout cela va disparaître,  submergé  par le déroulement catastrophique d’éléments naturels, John sera propulsé dans Baker, là où  régne violence, racisme, les pires tares humaines. Comment John Kaltenbrunner, malgré  les difficultés que  posent pour lui les rapports humains, résistera-t-il  à la bêtise humaine dont il va devenir la victime ?

Tristan Egolf - Le Seigneur des porcheries dans Littérature egolf_1


Tout oublier. Ouvrir la fenêtre. Vider la chambre. Elle est traversée par le vent. On ne voit que le vide, on cherche dans tous les coins et l'on ne se trouve pas. F KafKa

Auteur:

athisha

Mon nouveau Forum

http://athisha.forumactif.net/
  • Album : Mapplethorpe - Photographe
    <b>robertmapplethorpe.jpg</b> <br />

J’adore !

J’adore !

«On n'est peut-être pas fait pour un seul moi.» «On n'est pas seul dans sa peau.» «La jeunesse, c'est quand on ne sait pas ce qui va arriver.» «Je cherche un être à envahir.» On veut trop être quelqu'un.» «Il cherche la jeunesse à mesure qu'il vieillit. Il l'espérait. Il l'attend encore. Mais il va bientôt mourir.» Henri Michaux

Les oiseaux noirs !

Les oiseaux noirs !

La Musique

La Musique

Les anges déchus

Les anges déchus

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Kate Bush

Kate Bush

Les chats

Les chats

mars 2009
L Ma Me J V S D
« fév   avr »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A cup of tea

A cup of tea

Lire et rêver !

Lire et rêver !

l’Art et le cinéma

l’Art et le cinéma

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


BAB BERRED |
dylan0000 |
Plug-in or not plug-in |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ché wam..
| Laurent Krauland
| Bloguetrotteur