• Accueil
  • > Archives pour décembre 2008

Archives pour décembre 2008

Se taire… 1989

Je me sens nulle, je me sens bête, je n’aime pas le bruit que je fais lorsque j’avale, je n’aime pas faire du bruit avec mon corps, je voudrais avoir la possibilité de me retrouver un peu, d’être au calme de moi-même, celle-là que je ne peux quitter et à qui je dois un minimum d’intérêt, ce moi qui me colle à la peau et que tous oublient ou semblent oublier, celle qui vit avec moi et dont je ne peux me détacher, qui en fait toujours trop à défaut de savoir quoi faire !

La solitude est le fond ultime de la condition humaine. L’homme est l’unique être qui se sente seul et qui cherche l’autre.(Octavio Paz)

Anja Garbarek – The Last Trick

Image de prévisualisation YouTube

« Tomorrow is another day »… Jane Birkin

Touchante…  Je l’aime !

Image de prévisualisation YouTube

La Bûche – Danièle Thompson

Parce que c’est Noël ! j’adore ce film !

La Bûche - Danièle Thompson dans Cinéma la_buche

Une famille de trois soeurs aux caractères et parcours opposés, Louba (Sabine Azema), Sonia (Emmanuelle Béart), Milla (Charlotte Gainsbourg) et leurs parents divorcés se retrouvent pour Noël, la famille n’est pas un « lieu » de tout repos hélas et Noêl est souvent le moment des réglements de compte !

Voilà ce que cela donne…

 

 …quand on est un bien élevée et « gentille » (très vilain mot, mais j’aime bien l’employer, je crois que je vais le faire systématiquement exprès !)…

« Petit »(il faut que je cesse d’employer cet adjectif aussi ! LOL!) article critique (mais gentil ! LOL!) sur un écrivain que j’ai lu et que j’aime bien (car, »petite » identification personnelle, en toute modestie  ! LOL!) 

Christine Orban, pour le livre, « Petites phrases pour traverser la vie en cas de tempête »

Voilà ce que cela donne... dans Littérature thumb_christine_orban_1_

… »Christine Orban. Voilà un écrivain, au moins, qui n’a rien de monumental, et une oeuvre qui ne pose pas de tels problèmes d’encombrement. Elle publie ces jours-ci de menues pensées, délicats aphorismes sur les sujets qui lui tiennent à cœur. Ca s’appelle « Petites phrases pour traverser la vie en cas de tempête… et par beau temps aussi » (chez Albin, sortie le 3 mai). Je vous mets à l’aise tout de suite. La tempête, chez Christine, c’est pas le cap Horn. Plutôt d’entrer chez Gucci et de constater que la jolie paire de lunettes qui trônait dans la vitrine est en rupture.

Poursuivre la lecture ‘Voilà ce que cela donne…’

Les sentiments mêlés…

La confusion des sentiments, contradictoires, toujours intenses que l’on ressent parfois, croire que l’on est favorable à toutes les libertés, le dire, le penser vraiment, le crier même à tous,  mais voir aussi les ravages que cette liberté peut provoquer,  le désespoir et l’impuissance face à la fragilité de ceux qui sont perdus, et ne plus rien  savoir de toutes nos théories personnelles…  » il est interdit, d’interdire… » belle phrase idéale que l’on a tant aimé répéter partout et souvent, comprenant elle-même une interdiction, un paradoxe…

Pour tous les enfants perdus, au féminin aussi…

… »D’abord à quatre pattes
Tu tombes, tu te rattrapes
Et puis l’école, on peut pas dire que ça t’emballe
Du coup, tu traînes dehors
Cow-boy, t’es le plus fort
Pour la défonce et la cavale
Tu laisses ta famille
Et tu tombes les filles,
Qu’elles pleurent, tu t’en fiches pas mal
Une nuit, une heure,
Une seconde de bonheur,
Comme toutes ces pilules que tu avales
Comme au…

T’es tombé dans le piège,
Le nez dans la neige,
En route vers le paradis
Tu parles d’un héros,
Fauché en plein galop
Et dire que tout le monde applaudit
Tu tombes, tu te relèves
Jusqu’au jour où tu crèves
Tout ça pour tomber dans l’oubli
C’est fini, cow-boy, fini, mais rassure-toi
On peut pas tomber plus bas… »

Zazie. Rodéo

Image de prévisualisation YouTube

Mon ami ailé

Mon ami ailé dans Les Oiseaux Noirs dsc00417

Il ravit mon regard, je le trouve somptueux et peu importe le jugement des autres, il est mon ami, mon enfant ailé, même moche et déplumé,  je l’aime, je l’aimais et l’aimerai…

12345

Tout oublier. Ouvrir la fenêtre. Vider la chambre. Elle est traversée par le vent. On ne voit que le vide, on cherche dans tous les coins et l'on ne se trouve pas. F KafKa

Auteur:

athisha

Mon nouveau Forum

http://athisha.forumactif.net/
  • Album : Mapplethorpe - Photographe
    <b>robertmapplethorpe.jpg</b> <br />

J’adore !

J’adore !

«On n'est peut-être pas fait pour un seul moi.» «On n'est pas seul dans sa peau.» «La jeunesse, c'est quand on ne sait pas ce qui va arriver.» «Je cherche un être à envahir.» On veut trop être quelqu'un.» «Il cherche la jeunesse à mesure qu'il vieillit. Il l'espérait. Il l'attend encore. Mais il va bientôt mourir.» Henri Michaux

Les oiseaux noirs !

Les oiseaux noirs !

La Musique

La Musique

Les anges déchus

Les anges déchus

Visiteurs

Il y a 3 visiteurs en ligne

Kate Bush

Kate Bush

Les chats

Les chats

décembre 2008
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

A cup of tea

A cup of tea

Lire et rêver !

Lire et rêver !

l’Art et le cinéma

l’Art et le cinéma

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


BAB BERRED |
dylan0000 |
Plug-in or not plug-in |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ché wam..
| Laurent Krauland
| Bloguetrotteur