Léonora Carrington – La femme artiste…

Léonora est-ce que vous avez eu le sentiment, à travers votre vie qui a été une vie d’artiste, que votre condition de femme était un écueil, un empêchement, une difficulté à la réalisation de votre vie d’artiste. Est-ce qu’il vous aurait été plus facile de vous réaliser en tant qu’artiste si vous aviez été homme plutôt que femme ?

LC. Oui, ça aurait été plus facile. Pour des raisons que Simone de Beauvoir a expliquées très clairement quand elle dit dans un de ses livres (le deuxième sexe), elle dit que la femme était un animal qui est biologiquement mère – et ça peut vouloir dire aquatique ou maternelle, ça peut être double, enfin pour moi – c’est à dire que nous les femmes nous sommes des animaux conditionnés par la maternité, ça va très profondément, nous sommes très profondément conditionnées à faire survivre l’espèce, et c’est très puissant, beaucoup plus puissant que la volonté, alors si un enfant est malade on soigne l’enfant…

Oui mais d’un autre côté ce conditionnement de mère que vous avez assumé est un enrichissement, et tout enrichissement est utile à la vie d’artiste…

LC. Oui, c’est pourquoi je crois que pour les animaux femelles l’acte d’amour qui est suivi par le grand drame de la naissance d’un nouvel animal nous pousse dans le souterrain biologique très profondément et alors oui, je crois que c’est très important…

Etre à la fois mère et artiste ce n’est pas toujours facile probablement.

LC. Ce n’est pas facile, ce n’était pas facile, et ce n’est pas plus facile, parce que pour nous les animaux humains il y a une sorte de maternité prolongée qui nous accompagne jusqu’à la mort. Les autres animaux ont une séparation une fois que les petits sont élevés, ils se détachent et nous, nous ne nous détachons pas, probablement on est conditionnées pour ça, pour des commodités sociales mais c’est devenu une émotion – et moi je questionne mes émotions.

 Léonora Carrington - La femme artiste... dans Peinture pict169  dans Peinture

0 commentaire à “Léonora Carrington – La femme artiste…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Tout oublier. Ouvrir la fenêtre. Vider la chambre. Elle est traversée par le vent. On ne voit que le vide, on cherche dans tous les coins et l'on ne se trouve pas. F KafKa

Auteur:

athisha

Mon nouveau Forum

http://athisha.forumactif.net/
  • Album : Mapplethorpe - Photographe
    <b>robertmapplethorpe.jpg</b> <br />

J’adore !

J’adore !

«On n'est peut-être pas fait pour un seul moi.» «On n'est pas seul dans sa peau.» «La jeunesse, c'est quand on ne sait pas ce qui va arriver.» «Je cherche un être à envahir.» On veut trop être quelqu'un.» «Il cherche la jeunesse à mesure qu'il vieillit. Il l'espérait. Il l'attend encore. Mais il va bientôt mourir.» Henri Michaux

Les oiseaux noirs !

Les oiseaux noirs !

La Musique

La Musique

Les anges déchus

Les anges déchus

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Kate Bush

Kate Bush

Les chats

Les chats

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A cup of tea

A cup of tea

Lire et rêver !

Lire et rêver !

l’Art et le cinéma

l’Art et le cinéma

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


BAB BERRED |
dylan0000 |
Plug-in or not plug-in |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ché wam..
| Laurent Krauland
| Bloguetrotteur