Remedios Varo Uranga – Peintre

Remedios Varo Uranga - Peintre dans Peinture Remedios-Varo-02a

Remedios_Varo dans Peinture

Remedios Varo Uranga est une peintre espagnole née le 16 décembre 1908 en Anglés, dans la province de Gérone, et morte en 1963 à Mexico).
Son père est ingénieur hydraulicien, et elle-même montre un grand intérêt pour les constructions élaborées et les machineries imaginaires.Elle suit une formation de peintre à l’académie San Fernando de Madrid. Elle épouse un condisciple, Gérardo Lizzaraga, mais s’en sépare peu après.Quitte Madrid pour Barcelone, où elle se lie d’amitié avec le peintre Esteban Francès. En 1936, à Barcelone, elle rencontre le poète surréaliste Benjamin Péret qui vient rejoindre le Parti ouvrier d’unification marxiste.

Fuyant l’Espagne après la victoire de Franco, en 1937 elle participe aux activités du groupe surréaliste, à l’Exposition internationale du surréalisme (1938) et à celle du Rêve dans l’art organisée par Frédéric Delanglade. Rencontre André Breton, Max Ernst et Leonora Carrington. Avec Benjamin Péret elle parvient à quitter la France pour le Mexique en décembre 1941. Elle y retrouve d’autres surréalistes comme Leonora Carrington qui devient sa meilleure amie. En 1947 elle se sépare de Benjamin Péret qui rentre seul en France. Après un voyage au Vénézuela où elle participe à une expédition antomologique elle regagne Mexico et se remarie avec Walter Gruen qui l’encourage à reprendre son activité créatrice. Avec Leonora Carrington elle partage une grande complicité et une indépendance d’esprit. Comme un des personnages du Cornet acoustique de Leonora Carrington, elle aime envoyer des lettres farfelues à des destinataires inconnus. Remedios Varo se fait connaître pour ses toiles chargées d’une poésie irréelle, inspirées par l’alchimie ou par ses lectures de René Daumal, mais son œuvre reste peu connue avant sa mort d’un arrêt cardiaque en 1963. Depuis quelques années, elle est devenue une artiste reconnue, surtout au Mexique. En 1964, au Musée des beaux-Arts, sa rétrospective attire plus de 50 000 visiteurs. A Paris, la revue surréaliste La Brèche lui rend hommage. André Breton précisant que pour lui son oeuvre est « tout entière » surréaliste, écrit : « Remedios, la féminité même, ici en hiéroglyphe le jeu et le feu dans l’oeil de l’oiseau ». (WiKipédia)

varos6

lallamada

0 commentaire à “Remedios Varo Uranga – Peintre”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Tout oublier. Ouvrir la fenêtre. Vider la chambre. Elle est traversée par le vent. On ne voit que le vide, on cherche dans tous les coins et l'on ne se trouve pas. F KafKa

Auteur:

athisha

Mon nouveau Forum

http://athisha.forumactif.net/
  • Album : Mapplethorpe - Photographe
    <b>robertmapplethorpe.jpg</b> <br />

J’adore !

J’adore !

«On n'est peut-être pas fait pour un seul moi.» «On n'est pas seul dans sa peau.» «La jeunesse, c'est quand on ne sait pas ce qui va arriver.» «Je cherche un être à envahir.» On veut trop être quelqu'un.» «Il cherche la jeunesse à mesure qu'il vieillit. Il l'espérait. Il l'attend encore. Mais il va bientôt mourir.» Henri Michaux

Les oiseaux noirs !

Les oiseaux noirs !

La Musique

La Musique

Les anges déchus

Les anges déchus

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Kate Bush

Kate Bush

Les chats

Les chats

octobre 2008
L Ma Me J V S D
« sept   nov »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

A cup of tea

A cup of tea

Lire et rêver !

Lire et rêver !

l’Art et le cinéma

l’Art et le cinéma

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


BAB BERRED |
dylan0000 |
Plug-in or not plug-in |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ché wam..
| Laurent Krauland
| Bloguetrotteur