Les amants du Spoutnik (Extrait) – Haruki Murakami

….A travers l’écriture, je renouvelle quotidiennement l’affirmation de mon existence. N’est-ce pas ? Mais oui, exactement ! cela explique que j’aie rempli une quantitée de pages aussi phénoménales. J’écrivais chaque jour – ou presque. Comme si je fauchais, seule, sans un instant de répit, l’herbe d’un immense pré. un jour ici, le lendemain là; mais j’avais à peine achevé le tour du champ et fauché toute l’herbe qu’elle y avait déjà repoussé aussi haut qu’avant….

Question :

Comment puis-je éviter la collision (boum) sans pour autant réfléchir sérieusement (c’est à dire en restant allongée dans mon champ, à regarder les nuages passer, à écouter l’herbe pousser) ? difficile  ? mais non mais non. D’une façon purement logique, rien de plus facile. C’est simple. Il suffit de rêver. Rêver sans cesse. Entrer dans le monde des songes, et ne plus en ressortir. Vivre éternellement dedans.

Car dans les rêves, il n’est pas nécessaire d’établir des distinctions entre les choses; pas du tout nécessaire. Les frontières n’existent pas. et du coup, dans les rêves, les collisions se produisent rarement. Même quand il y en a, elles ne sont pas douloureuses. La réalité c’est différent, ça mord. Réalité, réalité….

Les amants du Spoutnik (Extrait) - Haruki Murakami dans Haruki Murakami

Extraits – Les amants du Spoutnik

2 commentaires à “Les amants du Spoutnik (Extrait) – Haruki Murakami”


  1. 0 mimi 19 août 2008 à 9:22

    pour une fois je l’ai lu celui là de roman. je l’ai beaucoup aimé aussi.

    Répondre

  2. 1 athisha 19 août 2008 à 11:39

    j’avais déjà mis cet extrait là sur mon blog msn, je rapatrie de temps en temps les sujets de là-bas hein ! lol ! Haruki Murakami de toutes façons reste l’un de mes très très prôche, comme Kate… et d’autres aussi !

    Répondre

Laisser un commentaire


Tout oublier. Ouvrir la fenêtre. Vider la chambre. Elle est traversée par le vent. On ne voit que le vide, on cherche dans tous les coins et l'on ne se trouve pas. F KafKa

Auteur:

athisha

Mon nouveau Forum

http://athisha.forumactif.net/
  • Album : Mapplethorpe - Photographe
    <b>robertmapplethorpe.jpg</b> <br />

J’adore !

J’adore !

«On n'est peut-être pas fait pour un seul moi.» «On n'est pas seul dans sa peau.» «La jeunesse, c'est quand on ne sait pas ce qui va arriver.» «Je cherche un être à envahir.» On veut trop être quelqu'un.» «Il cherche la jeunesse à mesure qu'il vieillit. Il l'espérait. Il l'attend encore. Mais il va bientôt mourir.» Henri Michaux

Les oiseaux noirs !

Les oiseaux noirs !

La Musique

La Musique

Les anges déchus

Les anges déchus

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Kate Bush

Kate Bush

Les chats

Les chats

août 2008
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A cup of tea

A cup of tea

Lire et rêver !

Lire et rêver !

l’Art et le cinéma

l’Art et le cinéma

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


BAB BERRED |
dylan0000 |
Plug-in or not plug-in |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ché wam..
| Laurent Krauland
| Bloguetrotteur