Le bal des vampires – Polanski

Le bal des vampires de Roman Polanski (1967)

       

                                  Le bal des vampires - Polanski dans Cinéma bal_vampires_%20big

        Le bal des vampires c’est avant tout pour moi un film délirant, j’adore les scènes de poursuite dans la neige, sur les toits… et puis ne pas oublier la très jolie Sharon Tate…

Synopsis : Les aventures d’un professeur et son élève sur les traces des vampires. Scénario : Gérard Brach & Roman Polanski. 

Interprétation : Jack Gowran (professeur Abronsius), Roman Polanski (Alfred), Sharon Tate (Sarah), Alfie Bass (Shagal, l’aubergiste), Ferdy Maine (Comte von Krolock), Terry Downess (Koukol, le bossu), Fiona Lewis (Magda, la servante), Iain Guarrier (Herbert, le fils du Comte), Jessie Robins (Rebecca, la femme de l’aubergiste), Ronald Lacey (l’idiot du village), Sydney Bromley (le conducteur de traîneau), et André Malandrinos, Otto Diamant & Matthew Walters (les bûcherons).

En 1966….   Johnson renforce la présence des Etats-Unis au Vietnam, Indira Gandhi devient premier ministre en Inde, Fidel Castro instaure la loi martiale à Cuba, sortie du Bon, la Brute et le Truand de Sergio Leone,  décès de Buster Keaton ainsi que de André Breton et Walt Disney.

Le bal des vampires reprend un schéma très classique du film de vampires, , telles Les maîtresses de Dracula (1960) ou Dracula, prince des ténèbres (1966) de Terence Fisher. Un chasseur de vampire, le docteur Abronsius, et son assistant se rendent dans une région repoussée de la Transylvanie. Une fois arrivée à l’auberge locale, ils se heurtent à une populace de paysans superstitieux qui refusent de leur avouer que le pays est hanté par le comte Von Krolock, un redoutable vampire logeant dans son sinistre château au cœur de la forêt. Abronsius découvre néanmoins la cache de ce monstre, et rentre dans le château du comte, qui les accueille courtoisement…

          bal03 dans Cinémaromancoeur

Gérard Brach et Roman Polanski aimaient à se moquer des films d’épouvante et se mettent à écrire un scénario comique autour des vampires. L’action se déroule dans les montagnes, l’occasion aussi, ainsi, pour le cinéaste de renouer avec une de ses passions, le ski. « A part le cinéma, le ski est la seule chose qui m’intéresse, je pourrais ne jamais m’arrêter d’en faire, c’est une fascination qui doit remonter à mon enfance, il y a ce contact magique, nostalgique avec la nature, et cette sensation de liberté, l’ivresse de la vitesse, l’impression de presque voler… Je dois connaître toutes les montagnes du monde que l’on peut descendre à ski. » (Polanski par Polanski, Ed. Chêne,1986, p.85)

vamptendre

Filmways et la MGM proposent de produire le film et soumette une certain Sharon Tate pour le rôle de la jeune fille de l’aubergiste. « (…) c’était une fille exceptionnellement jolie (…) Elle n’avait ni la naïveté ni la bêtise un peu folle qui sont censées caractériser les starlettes sans cervelle… » (Roman par Polanski, Ed. Livre de poche, 1985). Une idylle débute. Roman Polanski incarne le rôle du jeune novice et dans le rôle du professeur, entre Einstein et Tournesol, l’acteur Jack Gowran, découvert lors de Cul de Sac. « C’est un grand acteur de théâtre. Il a joué des pièces de Samuel Beckett dont il est un grand ami… Jack était tellement drôle, tellement bon comédien que nous avons décidé avec Gérard Brach qu’il fallait absolument refaire un film avec lui, tirer davantage parti de ses talents, et nous avons écrit, le rôle du Pr. Abronsius, dans Le Bal des Vampires, sur mesures pour lui. » (Polanski par Polanski, Ed. Chêne, p.78)

    lebaldesvampires7

Le film se tourne au nord de l’Italie, dans les Dolomites, à Ortisei, et tous les intérieurs en Angleterre aux Studios MGM, puis d’Elstree et de Pinewood. Le cinéaste peaufine le film, jusqu’à tourner soixante dix prises parfois, provoquant de sérieuses complications syndicales. Roman Polanski avoue : « (…) j’ai surtout essayé d’imiter un peu les films anglais de la Hammer, mais en le rendant plus beau, plus composé, comme les illustrations de contes de fées ; j’ai stylisé un style, si vous voulez… » () Roman Polanski, in Midi Minuit fantastique, n.20) Ainsi, le bal final du film en référence à la Hammer, Le Baiser du Vampire (1962), et le reste du film reprenant ici et là des films de Terrence Fischer et Roger Corman. « Ce qui compte c’est l’ancrage dans le concret. Même dans le cas du film fantastique, du film d’utopie, il faut créer une culture concrète dans le pays que vous inventez, des costumes, des objets… »

vampiremiroir 250px-SharonTateRomanPolanskiTheFearlessVampireKillers

La MGM envoie plusieurs mémos puritains sommant Roman Polanski d’aseptiser son film : « Vous éviterez s’il vous plaît toute insistance sur le décolleté de la fille. (…) nous vous demandons plus précisément d’éliminer, l’expression « un petit coup vite fait ? » (…) Nous ne pouvons approuver la réplique « Je vais vous le coller quelque part. » » (Roman par Polanski, Ed. Livre de poche, 1985, p.348) Le cinéaste boucle tant bien que mal le film et fait mixer la musique de Krzystof Komeda.

Image de prévisualisation YouTube

0 commentaire à “Le bal des vampires – Polanski”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Tout oublier. Ouvrir la fenêtre. Vider la chambre. Elle est traversée par le vent. On ne voit que le vide, on cherche dans tous les coins et l'on ne se trouve pas. F KafKa

Auteur:

athisha

Mon nouveau Forum

http://athisha.forumactif.net/
  • Album : Mapplethorpe - Photographe
    <b>robertmapplethorpe.jpg</b> <br />

J’adore !

J’adore !

«On n'est peut-être pas fait pour un seul moi.» «On n'est pas seul dans sa peau.» «La jeunesse, c'est quand on ne sait pas ce qui va arriver.» «Je cherche un être à envahir.» On veut trop être quelqu'un.» «Il cherche la jeunesse à mesure qu'il vieillit. Il l'espérait. Il l'attend encore. Mais il va bientôt mourir.» Henri Michaux

Les oiseaux noirs !

Les oiseaux noirs !

La Musique

La Musique

Les anges déchus

Les anges déchus

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Kate Bush

Kate Bush

Les chats

Les chats

mai 2008
L Ma Me J V S D
« mar   juin »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A cup of tea

A cup of tea

Lire et rêver !

Lire et rêver !

l’Art et le cinéma

l’Art et le cinéma

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


BAB BERRED |
dylan0000 |
Plug-in or not plug-in |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | ché wam..
| Laurent Krauland
| Bloguetrotteur